CategoriesCBD & santé

CBD et grossesse, font-ils bon ménage ?

CBD et grossesse : font-ils bon ménage

Est-il dangereux de prendre du CBD pendant la grossesse ?

Pour certaines personnes, le CBD (cannabidiol) est progressivement devenu une alternative 100% naturelle à la médication conventionnelle. Ce cannabinoïde est aujourd’hui présenté comme un traitement potentiel pour des affections telles que l’anxiété, les nausées, les troubles du sommeil et les douleurs chroniques – autant de symptômes courants pendant la grossesse et les premiers mois de la maternité

Vous consommez déjà du CBD et vous envisagez d’avoir un enfant ? Vous aimeriez consommer du CBD pour soulager certains troubles rencontrés pendant votre grossesse ? CBD et grossesse font-ils bon ménage ? Y a t-il des risques à prendre du CBD pour une femme enceinte ou qui allaite ?  On fait le point sur l’état des connaissances scientifiques !

Sommaire
CBD et grossesse

CBD et grossesse, font-ils bon ménage ?

Le CBD connaît une popularité croissante. Il est normal que les femmes enceintes et allaitantes soient curieuses des avantages potentiels de cette molécule naturelle sur leur organisme ou se questionnent sur l’impact du cannabidiol sur leur bébé. Malheureusement, il n’existe pas encore de preuves concluantes permettant d’affirmer que le CBD est sans danger ou non pendant la grossesse – qu’il soit ingéré ou appliqué par voie topique.

L’administration des denrées alimentaires et des médicaments (FDA aux Etats-Unis) et l’Agence du Médicament (Europe) déconseillent fortement l’utilisation du CBD sous quelque forme que ce soit pendant la grossesse ou l’allaitement.

Non pas parce qu’il a été démontré que le CBD était dangereux mais parce que les études n’ont pas encore confirmé qu’il était un produit sûr pour les femmes enceintes. La crainte réside dans l’inconnu.

CBD et femme enceinte, quels risques ?

La réponse est simple… nous ne savons pas.

Les recherches scientifiques concernant les cannabinoïdes commencent à être de plus en plus nombreuses et à être soutenues financièrement. Cependant, les études sur le CBD et les femmes enceintes ou allaitantes n’en sont qu’à leurs débuts. À ce jour, il n’existe aucune recherche concluante sur la façon dont le CBD peut avoir un impact sur les fœtus en croissance ou sur les nouveau-nés.

La FDA ne donne toujours pas son feu vert au CBD car il existerait certains risques lorsque les femmes enceintes ou allaitantes consomment du cannabis. Donc, consommer des produits issus du chanvre, même à faible dose, n’est pas considéré comme sûr pendant la grossesse.

Les recherches existantes ont montré que le THC (cannabinoïde cousin du CBD et connu pour son effet psychotrope) peut traverser le placenta, apparaître dans le lait maternel et affecter le bon développement du fœtus. Il peut également augmenter le risque de naissance prématurée ou de mortinatalité.

On sait que le CBD n’engendre pas les mêmes effets que le THC. Cependant, aucune étude n’a été publiée sur les effets du CBD chez les femmes enceintes. Des premières études sur les animaux ont montré que des doses élevées (l’équivalent de 3 000 mg pour une femme de 60 kg) de CBD administrées à des sujets en gestation altèrent le système reproducteur des fœtus mâles.

De plus, l’absence de réglementation dans l’industrie du CBD est une autre problématique. La FDA soupçonne de nombreux produits au CBD d’être contaminés par des pesticides, des bactéries, des champignons ou des métaux lourds. Tous ces résidus toxiques peuvent nuire au fœtus ou au bébé.

Les riques du CBD sur la grossesse

Chez Équilibre, nous utilisons exclusivement du CBD de qualité médicale, testé en laboratoire.

Puis-je consommer du CBD en allaitant ?

Comme pour de nombreuses substances, les experts craignent la transmission du CBD de la mère au au nouveau-né par le lait maternel. Une étude publiée dans la revue Obstetrics and Gynecology a examiné des échantillons de lait maternel provenant de huit sujets qui consommaient régulièrement du cannabis. Il a été constaté que les bébés allaités ingéraient environ 2,5 % de la dose de THC consommée par leur mère. Les chercheurs n’ont pas prélevé d’échantillons de sang des nourrissons pour vérifier la présence de THC dans leur organisme mais leurs résultats sont suffisants pour suggérer que des traces de THC peuvent être transmises à un bébé.

La plupart des données existantes concernent la consommation de THC (qui n’est pas le CBD) par la mère. Cependant, les chercheurs pensent que le CBD pourrait comporter les mêmes risques. Une étude publiée dans la revue Pediatrics a révélé que de faibles niveaux de THC et de CBD peuvent se retrouver dans le lait maternel jusqu’à six jours après avoir fumé du cannabis ou mangé un produit comestible contenant l’un de ces cannabinoïdes. Pour limiter les risques potentiels pour le nourrisson, il est conseillé aux mères allaitantes de ne pas consommer de cannabinoïdes sous quelque forme que ce soit pendant l’allaitement, y compris du CBD.

Il convient également de noter que pour être commercialisés légalement en France, les produits au CBD ne doivent pas contenir plus de 0,3 % de THC. La plupart des produits à base de cannabidiol vendus en France peuvent donc contenir des traces de THC et être potentiellement dangereux pendant la grossesse et l’allaitement.

La consommation du CBD est-elle donc dangereuse pour une femme enceinte ?

Le CBD est un produit particulièrement sain et sûr pour la population en général. Cependant, par précaution et manque de recul, les femmes enceintes et allaitantes doivent cependant éviter la consommation de CBD.

Bien sûr, les cannabinoïdes ne sont pas les seuls que les femmes enceintes et allaitantes doivent éviter. Des produits du quotidien comme la caféine, le fromage à pâte molle ou les soins de la peau contenant du rétinol sont également à proscrire. Cela ne signifie pas qu’ils sont fondamentalement dangereux. Ces mesures de prévention sont simplement liées au fait que les fœtus et les nouveau-nés sont dans des phases de développement et de croissance et, par conséquent, beaucoup plus vulnérables que les adultes.

CBDet grossesse : la consommation est-elle dangereuse ?

De plus, les femmes enceintes sont exclues des essais cliniques pour des raisons de sécurité, de responsabilité et d’éthique. Il se peut que nous ne disposions pas de nouvelles données sur le CBD pendant la grossesse et l’allaitement avant un certain temps. Dans l’attente de futurs résultats scientifiques fiables, il est préférable d’opter pour la prudence et d’éviter le CBD si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

Si vous envisagez de prendre du CBD pendant la grossesse ou l’allaitement, consultez votre médecin généraliste, votre gynécologue obstétrique ou votre sage-femme, comme vous le feriez pour tout autre médicament.

Partagez l’article 

Facebook
Twitter
LinkedIn